Avarga Wrestling School in Ulanbaatar

Bökh, or Mongolian wrestling, is the most popular sport in Mongolia. It is an important practice in the country’s cultural life. At a boy’s birth, it is common to wish him to become a wrestler. The Avarga School of Wrestling (Avarga means Champion) was founded by Bat-Erdene, eleven times national champion of the Naadam, the country’s flagship tournament, between 1988 and 1999. Considered the greatest wrestler of all times, he has the title of « Dayar dursagdah, dalai dayan, tumniig bayasuulagch, darkhan avarga Bat-Erdene », which means « Recognized by all, oceanic, makes people happy, powerful champion Bat-Erdene « . He is now a member of parliament after being a candidate to the presidential elections of the Mongolian Republic in 2013. These young wrestlers are between 19 and 23 years old and are in the second year of their training. They come from all over Mongolia and some even from Russia to attend a 4 year training course in the hope of becoming professional wrestlers and champions. They then go on to fight national tournaments including the Naadam which takes place every year in July, or sometimes opt to become coaches. They train 6 hours a day, 6 days a week. Very committed to their practice, they are supported by their families and they rarely need to work during their apprenticeship.

*

 

La lutte mongole, ou Bökh, est le sport le plus populaire en Mongolie, c’est une pratique emblématique dans la vie culturelle du pays. A la naissance d’un garçon, il est coutume de lui souhaiter de devenir lutteur. L’Ecole de lutte Avarga (Champion) a été fondée par Bat Erdene, onze fois champion national du Naadam, le tournoi phare du pays, entre 1988 et 1999. Considéré comme le plus grand lutteur de tous les temps, il possède le titre de  « Dayar dursagdah, dalai dayan, tumniig bayasuulagch, darkhan avarga Bat-Erdene », qui veut dire  “Reconnu de tous, océanique, rends les gens heureux, puissant champion Bat-Erdene“. Il est aujourd’hui député après avoir été candidat à la présidence de la République mongole en 2013. Ces jeunes lutteurs ont entre 19 et 23 ans, et sont en deuxième année de l’école Avarga. Ils viennent de toute la Mongolie et certains même de Russie pour suivre une formation de 4 ans dans l’espoir de devenir des lutteurs professionnels et des champions. Ils s’engagent ensuite en tournois nationaux dont le Naadam en juillet, ou optent parfois pour le métier d’entraîneurs. Ils s’entrainent 6 heures par jour, 6 jours sur 7. Très engagés dans leur pratique, ils sont soutenus par leurs familles et il est rare qu’ils aient besoin de travailler pendant leur apprentissage.